Les anges …

Jeudi 4 octobre 2018, durant le vol Paris – Wuhan.

L’avion a décollé à seize heures de Charles de Gaulle, cap au nord-est.  Onze heures de vol en perspective. Poussé par les Jets Streams (une heure de plus au retour), le Boeing 737 d’Air France vole à la rencontre de la nuit.

Vol Paris Wuhan blog

Ecran passager affichant le suivi du vol

On s’étonne de l’itinéraire. Il survolera la Pologne puis la Russie avant plonger vers la Chine en coupant par la Mongolie ! Ça ne semble pas la route la plus directe. Selon notre bon sens ce devrait être une ligne droite, celle à “vol d’oiseau“ : Paris, la Grèce, la Turquie, l’Iran, L’ Afghanistan …

Oui, mais les navigateurs sur mer ou dans les airs savent bien que sur une sphère le plus court chemin est ce que l’on appelle une géodésique ou orthodromie.  C’est déroutant mais vérifié tous les jours …

A CDG, formalités rapides et, pour une fois, le fameux système PARAFE de reconnaissance de nos empreintes digitales, mémorisées dans nos passeports biométriques, a fonctionné ! Sa mise au point si laborieuse a été largement fustigée !

Classe Premiun, entre l’Economique et la Business … Siège plus large, plus de place pour les jambes mais les toilettes, celles des “économiques »  …

Mon voisin, un architecte écossais venant donner quelques cours à l’Université de Wuhan avant de retourner à son cabinet d’architecte à Dundee. Beaucoup parlé de vélo (c’est un fan), un peu du Brexit et échangé quelques tuyaux sur les applications pour smart phones. Le temps passe vite et la nuit s’invite à la vitesse d’un TGV !

Après le repas, amélioré, les lumières sont éteintes et le calme se fait dans l’avion. Chacun se prépare comme il peut à une inconfortable nuit (sauf les Business qui peuvent s’allonger sur une étroite couchette).

Les passagers sont majoritairement chinois. Beaucoup de jeunes couples qui viennent de passer quelques jours romantiquesà Paris. Des bébés, même un nourrisson dont le couffin est accroché à une cloison de séparation. Chaque fois que je me lève pour me dégourdir les jambes ou aller aux toilettes, je lui jette un regard attendri.

Il y a même des chats ! Une jeune femme chinoise assise un rang devant moi l’a sorti de son panier pour le caresser sur ses genoux une bonne partie de la nuit.

*

Ces oiseaux métalliques aux longues ailes sillonnent la planète nuit et jour à des altitudes stratosphériques. Sans répit.

Image FlightRadar Blog

Capture d’écran de l’application FlightRadar

L’application Flight Radar, pistant tous les avions en vol ,en aurait comptabilisé 12.OOO au cours d’une journée record. Soit, à la louche, un peu plus de trois millions de terriens entre ciel et terre.

Les « anges » des temps modernes, évoluant entre la terre glaiseuse et l’Empyrée.

D’une curieuse façon d’ailleurs ! Fini le temps des diligence ou de compartiments de chemins de fer où l’on voyageait avec des vis-à-vis …

Immobilisons  l’un de ces étranges oiseaux. Ouvrons son corps en fer blanc et regardons dans ce qui s’appelle sa carlingue. Contrairement aux boîtes de sardines où les poissons sont empilés têtes bêches, les passagers, les PAX comme les appellent les compagnies aériennes et les agences de voyage, regardent tous la même direction, vers l’avant, le sens de la marche.

Un œil attentif remarque quand même quelques sièges à contre sens. Ceux des personnels navigants. En cas d’atterrissage catastrophe, ils ont ainsi quelques chances supplémentaires de survie et seront à même d’actionner les toboggans salvateurs. Rappelez-vous : « Armez les toboggans » puis « vérifiez la porte opposée » …

*

Impossible de dormir. Juste un léger assoupissement. Pour oublier l’ennui de ces heures de confinement, je recherche les Variations Goldbergsur mon Iphone. Ecouter cette pièce sublime en plein vol et en pleine nuit revient à lui restituer l’effet somnifère qu’elle avait à l’origine.

Selon la légende, Bach l’aurait composée pour dissiper les insomnies du comte Keyserling. Son élève, Goldberg, devait les lui jouer au clavecin jusqu’à l’obtention de l’effet désiré…

Moi, j’ai retiré les écouteurs avant la fin des trente  variations …

*

 

 

 

2 réflexions sur “Les anges …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s