Désormais, tout voyage débute par un “flight”

En l’occurrence, le vol AF138 pour Wuhan sur Airbus A300-30. Décollage à 14heures30 de CDG. Durée, environ onze heures…

Depuis deux ans, j’ai choisi de voyager en Premium, une classe intermédiaire entre l’économique et la classe Affaires. Sans être le top du confort, il y a un peu plus de place pour les jambes, appréciable surtout quand on est grand.

Arrivé devant le comptoir Air France, présentation de la carte d’embarquement préalablement enregistrée sur le téléphone portable et moment propice pour tenter le Jackpot!

D’un air dégagé et avec votre plus beau sourire vous demandez à l’hôtesse, “y a-t-il une possibilité de surclassement ? “ Bingo ! En souriant elle me tendit une nouvelle carte avec la mention : ”affaires” !

Bien sûr, à partir de ce moment, le voyage prend une toute autre allure! Un autre monde …

Siège transformable en couchette, personnel de cabine aux petits soins, champagne à volonté, repas gastronomique … le pied !

Six sièges par rang (2-2-2) au lieu de huit en classe Eco (2-4-2). J’avais un siège sur le couloir, côté droit de la cabine. Ma voisine de gauche, près du hublot était un chinoise d’une cinquantaine d’années parlant une bon français, travaillant pour un groupe hexagonal de BTP sur le continent africain. Passant une grande partie de son temps dans les avions, elle souhaitait surtout dormir et tout de suite après le dîner elle s’enroula dans sa couverture pour dormir jusqu’au petit-déjeuner.

Sur les 36 ou 40 places de la classe Affaires, nous étions au plus quatre européens. De l’autre côté du couloir, sur le même rang, un couple qui venaient de se marier, plutôt “remarier” à Paris… la grande folie des Chinois aisés. Lui, la quarantaine, elle, plus jeune et capricieuse comme savent l’être les jeunes femmes ayant décroché le gros lot et pensant qu’elle pourront le garder indéfiniment…

Sitôt assise, avant même le décollage, elle ouvrit son ordinateur portable et se mit à scruter les centaines de photos, prises par un photographe professionnel, d’elle et se son mari, dans une magnifique demeure ancienne : boiseries, bibliothèque, meubles précieux, hautes fenêtres ….

Elle fut bien sûr obligée de refermer son laptop durant le décollage mais elle se replongea vite dans la contemplation de ces images, elle en longue robe de mariée blanche, lui en costume gris clair.

Mais, au vue de sa moue, quelque chose ne lui convenait pas, il me semblait qu’elle revenait sans cesse sur ses portraits en pied. Son mari tenta de la rassurer mais elle se renfrogna et lui fit la tête pratiquement jusqu’au petit matin …

Sur la carte du menu que le steward présentait aux passagers, j’avais remarqué que du Sancerre pouvait accompagner le dîner ! Il était excellent et comme il était servi sans retenue, j’en ai largement profité.

Durant la nuit, n’ayant pas sommeil, j’étais allé m’en resservir un verre à l’office. Je bavardais ainsi debout durant une bonne heure, le verre à la main, avec un français se rendant à Wuhan pour raisons professionnelles. Il était manager aux usines PSA. Wuhan est connue pour être la capitale chinoise de l’automobile. Renault y possède aussi un site de production.

Arrivée au petit matin à Wuhan. Dès la sortie de l’avion, à la moiteur de l’air on comprend que l’on est dans un territoire au climat tropical : 23C° en moyenne pour 79 à 80% d’humidité…

2 réflexions sur “Désormais, tout voyage débute par un “flight”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s