Dialogue imaginaire.

Joueuses de Baseball

Dialogue imaginaire

 

Jeudi 27 août. Avant de quitter New York

 

  • Alors, Jean-Paul, vous qui êtes allé six fois en Chine, vous avez sûrement visité les guerriers enterrés de Xi-An, et la Grande Muraille ; il y a deux ans nous avons fait la Chine avec ma femme et nous avions beaucoup aimé.
  • Euh, non, je ne les ai pas vus …
  • Comment vous êtes allé si souvent en Chine et vous n’y êtes pas allé ! C’est comme si vous étiez allé en Egypte sans visiter les pyramides !
  • Euh, oui, j’y suis aussi allé mais je n’ai pas vu les pyramides …
  • Ah ! bon …

* * *

  • Ah ! Jean-Paul, vous rentrez de Tokyo ? Mon cousin y est. Il m’a envoyé des photos de quartier des Geishas. En avez vous vu ?
  • Euh, non …
  • J’espère au moins que vous nous rapporterez de Chine et du Japon de belles photos de paysages, de temples, d’objets insolites.
  • Ah, oui, quelques unes …
  • Mais qu’est-ce que vous photographiez donc ?
  • Les gens
  • … !?
  • Ah oui, dans des situations cocasses, inattendues ! De l’exotisme, quoi !
  • Euh, non, des gens, dans leur vie quotidienne, sans rechercher le sensationnel ni l’insolite.
  • Dans quel but ?
  • Montrer justement que l’exotisme est une invention des agences de voyage. L’exotisme n’est pas plus à 10.OOO kilomètres qu’au coin de votre rue … Montrer que sous des apparences légèrement différentes (habillement, habitat), les soucis quotidiens sont les mêmes … Mais les sourires aussi, surtout ceux des enfants !
  • Ah ! Je vois, une sorte de quête philosophique.
  • Oui, peut-être … Surtout s’efforcer de rester disponible, de fureter, de laisser l’autre venir vers vous s’il le souhaite, de rester modeste, de ne pas juger selon ses propres valeurs …
  • Une éthique du voyage ?
  • Oui, c’est ça … Au moins du voyageur …

* * *

  • Jean-Paul, j’apprends que vous êtes à New York. Quelle chance ! Nous y avons passé un week-end merveilleux l’année dernière avec ma femme ! Comme on avait pris un tour opérateur, on est monté sur l’Empire State Building et sur la Statue de la Liberté. Comme je vous connais, je ne suis pas certain que vous ayez choisi les mêmes monuments !
  • Oui, en effet, mon choix a été différent … Flâneries photographiques dans Central Park , un petit tour au MOMA et recueillement devant le Memorial du Onze Septembre…
  • Si peu en quatre jours ! Vous ne rentabilisez pas beaucoup vos voyages ! Dans le même temps, j’en aurais visité au moins trois fois plus que vous !
  • J’ai ai vu aussi beaucoup, mais différemment …

 

* * *

Tous les pays, à part peut-être le Lichtenstein ou la Principauté de Monaco, ça ne se visite pas, ça se vit !

Un pays, ça se hume, ça se machouille, on se coltine avec ses habitants et ça nous submerge …

La Chine par exemple !

Ça nous réserve parfois des coups tordus, souvent aussi d’intenses émotions …

Le voyage nous change. Le voyage nous enseigne

 

  • Et que t’a-t-il appris ?
  • Que je suis devenu vieux, définitivement ! Fini l’illusion d’une éternelle jeunesse. J’entre dans l’hiver de ma vie … Et sans regrets … Tout a été si beau …

*

 

 

 

 

 

 

 

Une réflexion sur “Dialogue imaginaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s